fileadmin/user_upload/Pays_de_la_Loire/034_Eve-approximite/Interface/approximite-logo-mob.png Flux RSS des actualités du site www.approximite.fr2844213fr_FRLes chambres d'agricultureTue, 22 Jan 2019 00:53:58 +0100Tue, 22 Jan 2019 00:53:58 +0100TYPO3 EXT:newsnews-55853Mon, 14 Jan 2019 15:28:11 +0100May'N Food Dating : 5e salon des producteurshttps://manger-local-pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/mayn-food-dating-5e-salon-des-producteurs/La prochaine édition du salon des producteurs mayennais « May’N Food Dating » qui favorise les rencontres entre producteurs mayennais et professionnels des métiers de bouche se tiendra le mercredi 22 mai 2019 à l’espace St Fiacre de Château-Gontier (53).Quels sont les objectifs ?

May’N Food Dating a pour objectif de mettre en relation les fournisseurs de produits de proximité et de qualité du territoire mayennais avec les professionnels des métiers de bouche.

Le salon n’est pas un lieu de vente, il permet aux participants d’échanger et de créer de nouvelles relations commerciales.

A long terme, l’objectif est de valoriser la production agricole locale tout en favorisant l’économie locale et en répondant à une demande croissante du consommateur en produits de proximité et de qualité.

Le 5e salon des producteurs mayennais se tiendra le mercredi 22 mai 2019 à l’espace St Fiacre de Château-Gontier (53).

Vous êtes producteur en Mayenne et vous souhaitez promouvoir vos produits auprès des professionnels des métiers de bouche ?

Participez au May'N Food Dating ! Plus d’informations à venir prochainement.

Entrée gratuite sur inscription.

Renseignements : Marie TARLEVE, Chambre d’agriculture de la Mayenne. Tél. 02 43 67 36  58

]]>
Evénement/ agenda
news-55614Tue, 08 Jan 2019 14:38:55 +0100Food'Angers : vins de Loire et gastronomie - Du 1er au 10 février 2019 à Angershttps://manger-local-pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/foodangers-vins-de-loire-et-gastronomie-du-1er-au-10-fevrier-2019-a-angers/Du 1er au 10 février 2019, rendez-vous pour Food'Angers, l'événement 100 % Anjou qui met à l'honneur les vins et la gastronomie de nos territoires.A travers des animations gourmandes et des ateliers à la découverte des saveurs, Food'Angers est surtout l'occasion de partir à la rencontre des vins de Loire et de la gastronomie locale.

Le samedi 2 février 2019, les équipes du Territoire Angers Confluences de la Chambre d’agriculture Pays de la Loire seront présentes au marché de la place Lafayette, aux côtés d’Angers Loire Métropole et de Solidarifood pour une matinée découverte des produits locaux, de l’agriculture et de l’alimentation du territoire et de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Rejoignez-nous ! Au programme : quizz, ateliers culinaires et recettes anti-gaspi…

Le vendredi 8 février 2019 de 16 h à 19 h, rendez-vous au marché de producteurs locaux de la rue Saint-Julien/square Chevillard !

]]>
Evénement/ agenda
news-55478Thu, 03 Jan 2019 09:51:54 +0100La restauration collective soutient les produits déclasséshttps://manger-local-pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-restauration-collective-soutient-les-produits-declasses/Des butternuts bio et locales aux menus de la restauration collective, un projet innovant et riche de sens…Le marché du frais, en grande et moyenne surface est très sélectif. Les courges trop petites ou trop grosses ne sont pas acceptées. Faute de débouchés économiquement viables, pour éviter de conditionner, stocker et finalement jeter des produits, ce qui a un coût, grand nombre d'agriculteurs laissent les produits hors calibre aux champs.

En automne 2018, des chefs de cuisine ligériens sont venus à la rescousse des grosses courges. Des centaines de kilo de butternuts de la ferme l’Aunay Lubin sont rentrés dans les menus pour ravir les papilles et éviter du gaspillage alimentaire à la production. En pratique, ce projet expérimental a été accepté par les établissements suivants :

Exemples de recettes : potage, purée, chips ou confiture. Des recettes adaptables au nombre de convives et en respectant les règles nutritionnelles sont disponibles gratuitement sur EMApp.fr.

Ce projet a permis de :

  • Sensibiliser sur le juste prix rémunérateur pour l’agriculteur, sur la quantité valorisée de 200 Kg
  • Sensibiliser plus de 2 000 personnes sur les pertes alimentaires en agriculture
  • Servir plus de 1 500 assiettes à base de butternut.

Cette action, portée par l’AC3A et la Chambre d’agriculture Pays de la Loire, est menée dans le cadre du projet européen Food Heroes qui a pour objectif de mettre en place des projets innovants pour réduire les pertes alimentaires en agriculture avec valeur ajoutée pour les agriculteurs. De nombreux partenaires ont participé à la réussite de ce projet.

N’hésitez pas à nous contacter pour vous faire accompagner sur la réduction des pertes alimentaires ou pour partager vos solutions !

Contact

✉ Adélaïde RIVEREAU
Chambre d'agriculture Pays de la Loire
Chargée de mission économie circulaire et alimentation
Tél. 02 41 96 75 59

]]>
034-Eve-Pdl-Approximite
news-53002Wed, 07 Nov 2018 14:39:35 +0100La restauration collective, un marché porteur en Loire-Atlantique !https://manger-local-pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-restauration-collective-un-marche-porteur-en-loire-atlantique/Chaque année en Loire-Atlantique, 63 millions de repas sont servis en restauration collective, ce qui représente un chiffre d’affaires potentiel d’environ 100 millions d’euros pour les producteurs.Le secteur se met également au goût du jour, faisant davantage appel aux producteurs locaux, et aux produits de qualité. La loi alimentation a récemment confirmé cette nécessité d’introduire 50 % de produits de qualité en restauration collective d’ici 2022 : nous avons besoin de vous pour mener à bien ces engagements !

Afin de permettre une meilleure visibilité de l’offre locale, et de faciliter votre mise en relation avec les acteurs de la restauration collective du territoire, nous vous invitons à rapidement vous faire connaître grâce au formulaire en ligne. Cela vous permettra de figurer au sein d’un annuaire spécifique, et d’accéder à ce marché prometteur. À vous de jouer !

Contact : Eva MOREL - département de Loire-Atlantique - Tél. 02 40 99 89 31

]]>
034-Eve-Pdl-Approximite
news-52987Wed, 07 Nov 2018 11:27:14 +0100De l’approvisionnement local et bio dans la Cuisine centrale de Bonchamp-lès-Lavalhttps://manger-local-pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/de-lapprovisionnement-local-et-bio-dans-la-cuisine-centrale-de-bonchamp-les-laval/La Cuisine centrale de Bonchamp prépare 550 repas tous les jours pour les écoles publiques et privées (maternelles et élémentaires) sur 4 jours, et fournit également les repas pour le centre de loisirs du mercredi et pendant les vacances scolaires. Quatre personnes à temps plein travaillent à la production. Entretien avec Yannick GOURAUD, responsable de la restauration. "L’utilisation de produits mayennais dans la cuisine se fait depuis plusieurs années, puisque les anciens responsables restauration avait déjà développé cet approvisionnement. Aujourd’hui, nous travaillons avec Daniel BROCHARD pour la viande bovine, M. et Mme MORICEAU pour le porc, les volailles viennent de l’entreprise mayennaise Sofral, les fromages sont issus de plusieurs sites à savoir la Ferme des épiés, la fromagerie bio d’Entrammes, la fromagerie de Montsûrs, le Gouda du GAEC Arc-en-ciel. Nous prenons régulièrement des yaourts de la Ferme du mariage, les pommes de terre et carottes sont fournies par la Légumerie 53. Je suis vigilant à la saison pour les fruits et les légumes et nous nous fournissons auprès de 2 exploitations labellisées Agriculture biologique : Noës Légumes à Sacé et Samuel BERNARD à Longuefuye. 

La difficulté majeure pour s’approvisionner localement est de trouver des producteurs disposant de l’agrément européen. Ensuite, il y a la question de la saisonnalité car il faut proposer une diversité de menus quelle que soit la période ; 
l’introduction de produits de qualité et de proximité a pu se faire sans augmentation de budget mais en travaillant un peu différemment. Par exemple, nous avons légèrement diminué les quantités servies en laissant la possibilité aux enfants de se resservir s’ils ont encore faim. 

En tant que restaurant scolaire, nous avons un rôle important à jouer : nous devons fournir des repas bons, équilibrés, fait-maison, qui suscitent du plaisir tout en jouant sur la curiosité lorsque nous leur servons des aliments qu’ils ne connaissent pas". Yannick GOURAUD, responsable de la restauration de la Cuisine centrale de Bonchamp-lès-Laval.

]]>
Réseau local 53
news-52982Wed, 07 Nov 2018 11:10:13 +0100Focus sur les États généraux de l’alimentationhttps://manger-local-pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/focus-sur-les-etats-generaux-de-lalimentation/Le 2 octobre 2018 le Parlement a définitivement adopté le projet de loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable, et accessible à tous. Ces nouvelles réglementations s’inscrivent dans le cadre des États généraux de l’alimentation. Revenons sur cette actualité qui marquera, à coup sûr, un tournant dans les pratiques en restauration collective publique.

Ce projet de loi a pour but de répondre à 3 enjeux majeurs : 

  • Assurer la souveraineté alimentaire de la France
  • Promouvoir des choix alimentaires favorables pour la santé et respectueux de l’environnement
  • Réduire les inégalités d’accès à une alimentation de qualité et durable

Pour tendre vers ces objectifs, quatre grands axes de travail sont privilégiés :

  • Relancer la création de valeur et en assurer l’équitable répartition
  • Permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail par le paiement de prix justes
  • Accompagner la transformation des modèles de production pour mieux répondre aux attentes des consommateurs
  • Promouvoir les choix de consommation privilégiant une alimentation saine, sûre et durable

La restauration collective publique est plus particulièrement concernée par les mesures suivantes :

  • Introduire 50 % de produits locaux ou sous signes d’origine et de qualité, dont 2 0% de produits issus de l’agriculture biologique, à partir du 1er janvier 2022
  • Affichage obligatoire des pourcentages, à partir du 1er janvier 2020
  • Une fois par semaine, l’établissement devra présenter un menu végétarien qui pourra être composé de protéines animales (œufs, laitages) ou végétales (céréales, légumineuses)
  • Les établissements dépassant les 200 couverts par jour devront être dans la capacité de présenter un plan pluriannuel de diversification des protéines incluant des alternatives à base de protéines végétales. 

Ces mesures seront accompagnées d’autres actes tels que la lutte contre le gaspillage alimentaire ou encore l’élimination de l’utilisation de contenants alimentaires de cuisson, de réchauffe ou de service en plastique d’ici 2025.

Le Réseau LOCAL 53 est là pour vous accompagner !

Déjà engagé dans la promotion, la valorisation et la consommation de produits agricoles de proximité et de qualité au sein des établissements de restauration collective, le Réseau LOCAL 53 soutient les différents acteurs concernés par la restauration collective et les accompagne dans leur démarche pour un approvisionnement de proximité et de qualité. 

Comment Réseau LOCAL 53 peut-il vous accompagner pour vous permettre de tendre vers les objectifs fixés ?

Par la mise en réseau des acteurs concernés

  • Pour insuffler une dynamique collective et faire connaitre l’offre et la demande
  • Pour trouver des réponses adaptées à des besoins précis
  • Pour fédérer les collectivités, établissements, transformateurs, producteurs, … autour de la démarche d’introduction de produits de proximité et de qualité afin de mutualiser les savoir-faire et échanger sur les initiatives menées. 

En vous proposant un programme d’accompagnement

  • Pour faire découvrir ou redécouvrir des méthodes de cuisine optimisées et adaptées aux produits de qualité
  • Pour faire connaitre la réglementation
  • Pour aider à mieux appréhender les marchés publics 
  • Pour aider à introduire des produits de proximité et de qualité tout en maitrisant ses coûts

En suivant les établissements

  • Pour échanger sur les pratiques et établir un diagnostic
  • Pour évaluer la progression dans l’approvisionnement local et qualitatif

En communiquant

  • Pour mettre en relation les producteurs et les cuisiniers
  • Pour sensibiliser les convives aux produits de proximité et de qualité ainsi qu’aux pratiques en cuisine

Contact :  Virginie GUICHARD, Chambre d’agriculture de la Mayenne - 02 43 67 38 35 - reseaulocal@remove-this.mayenne.chambagri.fr.

]]>
Réseau local 53
news-52981Wed, 07 Nov 2018 10:56:24 +0100Les fromages des Épiés, goûtez, fondez !https://manger-local-pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-fromages-des-epies-goutez-fondez/"3 produits laitiers par jour", les préconisations du Programme national nutrition santé sont désormais bien connues. Et pour suivre ces recommandations, tout en nous faisant du bien avec des produits de qualité et en soutenant l’économie locale, favorisons les producteurs locaux !Quoi de plus facile en Mayenne, terre de production laitière par excellence où ce ne sont pas les fromages qui manquent ! Les fromages… tant de textures et de saveurs à déguster.

Le Réseau LOCAL 53 vous propose justement de découvrir des fromages bien mayennais et vous emmène à la Fromagerie des Epiés, à Bonchamp-lès-Laval, où la famille SABIN a eu la gentillesse de nous accueillir.

Une histoire familiale

Christine et Thierry installent leur exploitation laitière en 1994 à la ferme des Epiés et destinent toute leur production à la filière longue. A la fin de ses études, leur fils Marc les rejoint. La crise laitière est passée par là et avec elle, la volonté de reprendre le contrôle de leurs débouchés. Naît alors le projet de transformer le lait produit à la ferme en fromages et de se consacrer à la vente directe.

C’est donc en 2014 que l’activité démarre avec la création de l’atelier de transformation et du magasin. C’est Marc qui fabrique le fromage, de manière traditionnelle dans un chaudron de cuivre, tandis que Christine et Thierry s’occupent de l’accueil à la ferme et des soins aux animaux. Leurs pratiques de production étant déjà proches de cette éthique, ils décident donc dans le même temps de se convertir et de passer sous le label "Agriculture biologique".

Les 62 ha de l’exploitation sont entièrement dédiés à l’activité laitière. Les vaches profitent ainsi de grandes prairies et les céréales de l’exploitation viennent compléter leur alimentation. La famille SABIN a choisi de travailler avec un troupeau de 75 vaches, majoritairement des Jersiaises, race rustique dont le lait riche en protéines permet de produire du fromage de qualité quelle que soit la saison. 

La vente directe

La fromagerie des Epiés vend ses produits uniquement via les circuits courts*. En plus de pouvoir acheter leurs produits dans l’accueillant magasin attenant à l’atelier de transformation et aux caves d’affinage, vous pouvez retrouver leurs fromages sur diverses plateformes de commandes en ligne telles que le Drive fermier 53, dans des grandes et moyennes surfaces, sur des marchés de producteurs à la ferme ainsi que dans quelques restaurants lavallois. Marc livre également ses fromages à différents restaurants collectifs tels que des collèges et des lycées à LAVAL. 

Il y en a pour tous les goûts !

Des fromages à pâtes pressées comme le Fruité des Epiés aux fromages à pâtes molles tels que le Champ-crémeux, la fromagerie des Epiés propose une gamme de 9 produits, permettant ainsi de ravir petits et grands. Lait cru, crème fraiche, beurre, et fromages en tous genres, les produits de la ferme des Epiés ont tout pour vous séduire.

Infos utiles : 

Christine, Thierry et Marc SABIN 
La ferme des Epiés - Les Epiés 53960 BONCHAMP-LÈS-LAVAL
Téléphone : 02 43 01 48 52 ou 07 50 42 88 00
Email : marc.sabin@remove-this.fermedesepies.fr 
Site :fermedesepies.fr

Le magasin à la ferme  est ouvert le vendredi de 17 h 30 à 19 h 30.

*Un circuit court est un mode de commercialisation des produits agricoles qui s’exerce soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte à condition qu’il n’y ait qu’un seul intermédiaire. Source ! le Ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche.

]]>
Réseau local 53
news-52698Mon, 29 Oct 2018 11:08:00 +0100Comment rédiger des marchés publics ?https://manger-local-pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/comment-rediger-des-marches-publics/Quelques astuces permettent, lorsque l’on rédige son marché public, de ne pas fermer la porte aux produits locaux. Le Réseau LOCAL 44 a organisé en 2018 4 formations d’une journée à l’attention des élus, gestionnaires, cuisiniers et acheteurs de la restauration collective.

Si vous n’avez pas pu participer à ces dernières et avez un besoin d’appui sur cette thématique, n’hésitez pas contacter l’un des animateurs du Réseau LOCAL 44 :

  • Nathalie BELZIC-PATOUILLERE, Chambre d’agriculture Pays de la Loire, tél. 02 53 46 61 34 
  • Sylvie PERGELINE, AMF, tél. 02 40 35 23 54
  • Eric NOURY, Conseil départemental, tél. 02 40 99 14 62.

Pour en savoir plus, téléchargez le programme de la formation.

]]>
034-Eve-Pdl-ApproximiteRéseau local 44
news-52507Wed, 24 Oct 2018 15:16:00 +02002ndes Rencontres du réseau Local 44https://manger-local-pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/2ndes-rencontres-du-reseau-local-44/Les 2ndes rencontres du Réseau LOCAL 44 auront lieu le mercredi 5 décembre 2018 au lycée Jules Rieffel à Saint-Herblain (44).Ces 2e rencontres du Réseau LOCAL 44 auront pour thème "Restauration collective : manger local à prix maîtrisé". Cette journée est à destination :
  • des élus et des acteurs du territoire : conseillers départementaux, présidents d'EPCI, maires et adjoints scolaires... et les techniciens de ces instances ;
  • des acteurs de la restauration collective : gestionnaires, chefs et personnel de cuisine, sociétés de restauration, transformateurs, distributeurs... ;
  • des agriculteurs.

Au programme

Matin

  • Le juste prix : débat avec un observateur des pratiques d’approvisionnement en restauration collective.
  • Rapport qualité-prix-valeur alimentaire, gestion des coûts, lutte contre le gaspillage... témoignages d’expériences qui ont fait leurs preuves.

Après-midi

  • Atelier de transformation de légumes LA FÉE AU DUC : visites commentées.
  • Salon des produits locaux : rencontres libres avec des producteurs et distributeurs.

Pour participer à cette journée, merci de vous inscrire en ligne avant le 20 novembre 2018.

Quels sont vos besoins en produits locaux ?

Vous êtes acteur de restauration collective ? Que vous participiez ou non aux Rencontres du 5 décembre 2018, vos besoins en produits locaux nous intéressent.

Merci de prendre 2 minutes pour nous faire part de vos attentes en complétant ce questionnaire.

]]>
Evénement/ agendaRéseau local 44
news-52502Wed, 24 Oct 2018 14:46:04 +0200Des chefs de lycée en découverte de la filière légumes localehttps://manger-local-pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/des-chefs-de-lycee-en-decouverte-de-la-filiere-legumes-locale/Les responsables et cuisiniers de lycées du département de Maine-et-Loire se sont réunis le mercredi 19 septembre 2018 pour une journée de travail autour de leur approvisionnement en produits de proximité. C’est dans ce cadre qu’ils ont pu découvrir in situ l’activité de la Rosée des Champs en suivant le chemin de la transformation d’un légume. En effet, l’entreprise Breau-Lissonnet de Villebernier leur a présenté le côté production, et le volet transformation leur a été présenté à la coopérative en suivant le chemin du quai de déchargement jusqu’à celui de l’expédition : lavage, tris, découpes et ensachage.

Comme certains ont pu le faire remarquer désormais "ils ne regarderont plu le produit de la même façon" mais avec "la conscience du travail que ça représente". 

De telles visites sont importantes pour faire découvrir des produits, des méthodes de travail et échanges autour des métiers des uns et des autres. C’est un des axes à développer pour introduire davantage de produits de proximité en restauration collective.

]]>
034-Eve-Pdl-Approximite
news-52404Tue, 23 Oct 2018 12:16:04 +02002nde Rencontres du réseau Local 72https://manger-local-pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/2nde-rencontres-du-reseau-local-72/Promouvoir, valoriser et consommer des produits agricoles de proximité au sein des services de restauration collective, tel est le projet commun que le Conseil départemental de la Sarthe, la Chambre d’agriculture Pays de la Loire et l’Association des Maires, Adjoints et Présidents d’Intercommunalité de la Sarthe ont décidé d'engager. L’un des objectifs du Réseau LOCAL Sarthe est de mettre en relation les différents acteurs de l’offre et de la demande de produits locaux.

La 2nde édition des Rencontres du Réseau LOCAL Sarthe se tiendra le mardi 13 novembre 2018 de 14 h à 17 h au lycée agricole de la Germinière à ROUILLON (72).

Au programme

14 h 00

Lancement des Rencontres Réseau LOCAL Sarthe, Bilan et perspective du Réseau LOCAL Sarthe

  • Madame LEBALLEUR, élue référente Alimentation, Chambre agriculture de la Sarthe
  • Monsieur BOUSSARD, vice-président du Conseil départemental
  • Monsieur COUTELLE, maire de Chemiré-en-Charnie et trésorier de l’AMF72

Présentation du pôle d’excellence d’agriculture périurbaine

  • Monsieur AUBINE, directeur du lycée agricole de la Germinière

Présentation de la démarche « alimentation et produits locaux dans les EHPAD »   

  • Monsieur BOUSSARD, Vice-président du Conseil départemental

14 h 30

Table ronde : la loi « Etats généraux de l’alimentation » : son incidence sur le territoire

  • Jean-Noël De CASANOVE, Chef du service régional de l'alimentation, ministère de l'agriculture et de l'alimentation, DRAAF Pays de la Loire, vous présentera dans les grandes lignes la loi adoptée le 2 octobre 2018 sur l’agriculture et l’alimentation. Suivront des échanges avec la salle et avec les élus de Réseau LOCAL Sarthe.

15 h 00

  • Ateliers
  • Attention : vous ne pouvez-vous inscrire que sur un seul atelier.

16 h 00

  • Forum des fournisseurs

S'inscrire en ligne aux Rencontres du Réseau LOCAL Sarthe

Contact : Servane GOUGEON - Tél. 02 43 39 61 94

]]>
Evénement/ agendaRéseau local 72
news-51059Mon, 22 Oct 2018 11:36:00 +0200La communauté de communes du Pays des Achards engage un travail sur la réduction du gaspillage alimentaire dans ses restaurantshttps://manger-local-pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-communaute-de-communes-du-pays-des-achards-engage-un-travail-sur-la-reduction-du-gaspillage-alime/La communauté de communes du Pays des Achards a lancé un programme global de réduction du gaspillage alimentaire sur ses restaurants scolaires depuis février 2018. Deux restaurants (Saint-Julien-des-landes et Sainte-Flaive-des-Loups) ont réalisé des pesées fines (séparation fine des composantes du menu) et globales de février à juin 2018. Après une 1re analyse des résultats, un programme d’actions a été établi avec les chefs de cuisine Patrick VOISIN et Hervé PATEAU. En parallèle, des actions de sensibilisation des enfants ont été menées (dégustations sensorielles, réalisation d’affiches, jeux éducatifs…) en impliquant les enfants élus au sein des Conseil municipaux

Consulter les résultats obtenus

Sur le restaurant scolaire de Saint-Julien-des-Landes, après 7 semaines de suivi, le gaspillage (incluant retour assiettes et surproduction c’est-à-dire les quantités non servies) a été divisé par 5 : en moyenne de 50 g/enfant à 10 g/enfant sur les dernières semaines de suivi. Un travail important a été conduit sur la réduction de la surproduction, peu importante en absolu mais qui représentait jusqu’à 25 % du gaspillage total. A la clé une économie de 60 € à 80 € par semaine qui peut permettre de trouver des marges de manoeuvre pour tester de nouveaux produits locaux de qualité.
 
La communauté de communes a souhaité communiquer auprès des habitants en réalisant une campagne d’affichage sur les espaces publics dédiés et le bulletin municipal (en page 4) a relayé l’action pour permettre aux familles de s’associer au projet avec leurs enfants. De nouveaux restaurants doivent rejoindre la démarche cette année !

]]>